You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

ANNE-MARIE FILAIRE

Zone de sécurité temporaire
Mucem, Marseille
4 mars - 29 Mai 2017

Depuis ses premières séries initiées en 1993 dans sa région natale en Auvergne, jusqu’aux poudrières du Moyen-Orient, Anne-Marie Filaire construit depuis plus de 20 ans une œuvre dense, engagée, aussi rigoureuse qu’empreinte de poésie. Principalement tourné vers l’observation du paysage dans sa dimension politique, traces de l’Histoire dont celui-ci recèle, villes malmenées par les guerres, frontières incertaines ou montagnes réconfortantes, son travail s’ancre profondément autour des problématiques d’espaces « frontières », de « zones tampons », au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est, en Afrique de l’Est, au Maghreb mais aussi en Europe. L’exposition prend comme fil rouge le travail qu’Anne-Marie Filaire a réalisé en Israël-Palestine depuis 1999 jusqu’en 2007, et présente également ses images prises après la guerre qui a opposé le Liban à Israël en 2006 jusqu’à sa récente série réalisée en 2014 à la frontière jordano-syrienne. Par ailleurs, est présenté un ensemble d’images réalisées au Yémen et en Erythrée, notamment dans la Zone de Sécurité Temporaire.

For more than twenty years Anne-Marie Filaire has been building a body of work that is dense, engaged, rigorous, and monumental. Her first series, made in the 90s in her native region of Auvergne, opened her to the subject of landscapes, leading her on a longterm personal and photographic quest. In 1999, she headed to the Near East and East Africa. Israel-Palestine, Lebanon, Eritrea, and Yemen would be the terrain of her investigations for more than ten years. By moving through the most remote areas, she turns her gaze on the universal enormity of territories charged with history. Attentive to the scars and ravages of infinite time, she collects the signs searching for hints inscribed in the hollows. The missing images that she brings back call into question the possibility of representing un-representable spaces, borders, zones of contact and separation, between which she delivers the memory and the trace. 

 

Photos d'exposition : François Deladerrière