You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

ANTOINE D'AGATA

Anticorps
LE BAL
24 janvier - 14 avril 2013

Commissaires de l’exposition : Fannie Escoulen et Bernard Marcadé

Fannie Escoulen et Bernard Marcadé se sont plongés dans un corpus de dizaines de milliers d’images, et de textes aussi. Avec Antoine d’Agata, ils ont pris à bras le corps une matière foisonnante, sédiments infinis de situations provoquées et de scénarios fortuits, mine inépuisable dans laquelle il a fallu tailler. L’installation au BAL rend compte de l’ampleur de l’œuvre, des enjeux qui la fondent et de la position d’un homme qui va donner à l’expérience extrême de lui-même et de l’autre un pouvoir de révélation. Cette dérive assumée, consciente, délibérée, ultime dispositif de résistance, donne naissance à l’œuvre pour ne faire qu’un seul et même objet, cet objet-corps qu’il utilise pour dire l’aliénation contemporaine.

Fannie Escoulen and Bernard Marcadé plunged into tens of thousands of images and texts, grappling with this teeming mass of material, grasping the infinite sediments of elicited situations and fortuitous scenarios to then cut through this bottomless seam. The exhibition at LE BAL testifies to the vastness of Antoine d’Agata’s production, the implications behind it, and the position of a man who instils the extreme experience of his own and others’ existence with a revelatory power. This deliberate, conscious choice to live life on the edge—the ultimate form of resistance—has resulted in images that become one and thesame object. The body-object he uses to give a voice to contemporary alienation.