You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

CATHERINE BALET

Moods in a room
Galerie Thierry Bigaignon
7 février - 30 mars 2019

Catherine Balet surprend encore. Après le succès de sa dernière série Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes dans laquelle elle revisitait les grandes icônes de l’histoire de la photographie, elle revient à ses premières amours, et rend hommage à son passé. Dans ce travail en construction depuis près de vingt ans, elle convoque une pratique picturale délaissée à la fin des années 90 et donne naissance à des compositions cubistes inclassables, jouant des transparences et de collages surréalistes réalisés à partir d’images photographiques. A la manière d’une peintre, mais cette fois grâce à une palette d’outils numériques, Catherine Balet intervient donc sur ses propres toiles. Les images, qu’elle glane dans ses archives personnelles - photographies de famille ou intimes - ainsi que sur internet et instagram, abreuvent son imaginaire et deviennent le ferment d’une œuvre protéiforme. La peinture rencontre la photographie, et l’artiste invite dans ce foisonnement visuel hommes, femmes, enfants, chiens, objets du quotidien, à se côtoyer dans un même décor, troublant ainsi le regard du spectateur désireux de démêler les entrelacs d’une histoire en train de s’écrire.

After the success of her last series “Looking for the Masters in Ricardo's Golden Shoes” in which she revisited the history of photography, Catherine Balet returns to her first love, and pays tribute to her own past. Through a series she has been working on for nearly twenty years, the artist calls for a pictorial practice abandoned at the end of the 1990s and gives rise to unclassifiable cubist compositions, playing with transparencies and surrealist collages made from photographic images. In the manner of a painter, though thanks to a palette of digital tools this time, Catherine Balet works on her own canvases. The images she collects from her personal archives - family or intimate photographs – or from the Internet, nurture her imagination and become the ferment of a multi-faceted work. Painting meets photography, and the artist invites men, women, children, dogs and everyday objects to come together in the same setting, disturbing the viewer's gaze as he or she seeks to unravel the intertwining of a story being written.