You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

KATE BARRY

The habit of being
Abbaye de Montmajour
Rencontres d’Arles, 3 juillet – 24 septembre 2017

Commissaires de l’exposition : Fannie Escoulen et Diane Dufour
Kate Barry, disparue prématurément en décembre 2013 à l’âge de 46 ans, laisse derrière elle une œuvre photographique remarquable et pourtant méconnue du grand public. Au-delà des portraits de stars et de mode qui ont constitué le cœur de sa carrière professionnelle et ont participé à sa reconnaissance, elle a mené dans la plus grande discrétion un travail photographique personnel tout en délicatesse et en fragilité, composé essentiellement de paysages, qu’elle savait contempler, dans le silence et la solitude, en retrait. De cette pratique, ont été conservés des tirages réalisés sous son contrôle, des planches contacts découpées, des travaux en couleur minimalistes. Aussi, quelques textes, mots, correspondances, ainsi que des morceaux de films réalisés lors d’un voyage à Savannah en 2007 avec Jean Rolin sur les traces d’une auteur qu’elle admirait, Flannery O’Connor. Autant d’indices permettant aujourd’hui de remonter le fil d’une œuvre inachevée.

Kate Barry, who died prematurely in December 2013 at the age of 46, left behind an outstanding yet little-known body of photographic work. Portraits of stars and fashion photographs were the core of her career and contributed to her recognition. She quietly went about her personal, delicate and fragile work, mainly landscapes, contemplating them in silence and solitude, far from the bustling crowd. Prints made under her supervision, cut-up contact sheets and minimalist colors have been saved. Texts, words, letters and clips of films made on a 2007 journey to Savannah with Jean Rolin in the footsteps of Flannery O’Connor, one of her favorite writers, trace the development of her career, which came to an end much too soon.

 

Photos de l'exposition : © Anne Fourès